Taille du Texte: Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte

Questions les plus Fréquentes


Traitement du reflux du système veineux superficiel : Foire aux questions


1. Qu’est-ce que le reflux du système veineux superficiel ?

Le reflux du système veineux superficiel se manifeste lorsque les valves qui assurent normalement le retour de la circulation du sang hors des jambes vers le cœur sont endommagées ou malades. Du fait, le sang stagne dans les jambes. Les symptômes courants du reflux du système veineux comprennent : douleurs, gonflements, lourdeur et fatigue des jambes, ainsi que des varices sur vos jambes.

2. Qu’est-ce que la procédure Closure™ ?

La procédure Closure est un traitement peu invasif du reflux du système veineux superficiel. Un cathéter mince est introduit dans la veine par une petite ouverture. Le cathéter transmet une énergie radiofréquence (RF) à la paroi de la veine, qui chauffe, se rétracte et se ferme.

3. Comment la procédure fonctionne-t-elle pour traiter le reflux du système veineux superficiel ?

Comme les valves ne peuvent pas être réparées, la seule alternative est de réacheminer la circulation du sang par les veines saines. Traditionnellement, cela était réalisé en retirant la veine atteinte par une opération (éveinage ou "stripping"). La procédure Closure offre une alternative moins invasive que le stripping en fermant tout simplement la veine atteinte. Une fois la veine malade refermée, d’autres veines saines prennent leur place et évacuent le sang de vos jambes.

4. En quoi la procédure Closure diffère-t-elle du stripping des veines ?

Durant une opération de stripping, le chirurgien fait une incision dans l’aine et ligature la veine ; ensuite, il enfile un outil d’éveinage dans la veine saphène et s’en sert pour tirer la veine de la jambe par une deuxième incision juste au-dessus du mollet.

Avec la procédure Closure, une opération de l’aine n’est pas nécessaire. La veine reste en place ; elle est fermée avec un cathéter (Closure) spécial inséré par une petite ponction. Cela peut éliminer les ecchymoses et la douleur qui sont souvent associées au stripping (car les veines latérales peuvent se déchirer lorsque la veine saphène est arrachée). Le stripping se fait généralement en salle d’opération, sous anesthésie générale, tandis que la procédure Closure s’effectue en ambulatoire, généralement sous anesthésie locale ou régionale.

Trois essais randomisés comparant la procédure Closure au stripping, y compris l’étude comparative multicentrique la plus récente, ont montrés des résultats très identiques. Dans l’étude comparative multicentrique, la procédure Closure était supérieure au stripping pour chaque résultat statistiquement significatif. Dans cette étude, 80,5 % des patients traités avec la procédure Closure ont repris leur activité normale le lendemain, comparé à 46,9 % des patients ayant subi un stripping. De plus, les patients Closure sont retournés au travail 7,7 jours avant les patients opérés. Les patients traités avec la procédure Closure ont eu moins de douleurs postopératoires, moins d’ecchymoses, moins d’événements indésirables dans l’ensemble et ils se sont rétablis plus rapidement.1

5. Combien de temps prend la procédure Closure ?

La procédure Closure prend environ 45 à 60 minutes, mais les patients passent normalement 2 à 3 heures au centre médical, en comptant les procédures pré- et postopératoires.

6. La procédure Closure est-elle douloureuse ?

Les patients disent ressentir peu ou pas de douleur pendant la procédure Closure. Votre médecin vous administrera une anesthésie locale ou régionale pour endormir la zone à traiter.

7. La procédure requiert-elle une anesthésie ?

la procédure Closure se fait sous anesthésie locale, régionale ou générale.

8. Quand pourrai-je reprendre mon activité normale ?

De nombreux patients reprennent leur activité normale immédiatement.2 Votre médecin recommandera pour les quelques semaines suivant le traitement un programme de marche régulière et suggèrera d’éviter toute activité vigoureuse (soulever des objets lourds par ex.) ou de rester debout trop longtemps.

9. Quand mes symptômes s’amélioreront-ils ?

Beaucoup de patients déclarent ressentir un soulagement de leurs symptômes 1 ou 2 semaines après le traitement.

10. La procédure Closure laisse-t-elle des cicatrices, des ecchymoses ou de l’enflure ?

Les patients disent n'avoir que peu ou pas de cicatrices, d’ecchymoses ou d’enflure après la procédure Closure.

11. Y a-t-il des possibilités de risques et de complications associées à la procédure Closure ?

Comme pour toute intervention médicale, la procédure Closure présente des risques et des possibilités de complications. Tous les patients doivent consulter leur médecin afin de déterminer si leur état présente des risques particuliers. Durant la consultation, votre médecin examinera les possibilités de complications de la procédure Closure ; celles-ci sont énumérées dans le résumé de l’innocuité. Les complications possibles peuvent comprendre : perforation de la veine, thrombose, embolisme pulmonaire, phlébite, hématome, infection, paresthésie (engourdissements ou fourmillements) et/ou brûlure de la peau.

12. La procédure Closure convient-elle à tous ?

Seul un médecin peut déterminer si la procédure Closure est une option valable pour traiter votre problème veineux. L’expérience a montré que la plupart des patients souffrant de reflux veineux dans les veines superficielles peuvent être traités par la procédure Closure.

13. L’âge est-il un facteur important pour la procédure Closure ?

L’étape la plus importante pour déterminer si la procédure Closure peut vous convenir est un examen échographique complet par votre médecin ou un spécialiste. L’âge seul n’est pas un facteur déterminant. La procédure Closure a été utilisée pour traiter des patients de tous âges.

14. La procédure Closure est-elle efficace ?

Les données publiées suggèrent que deux ans après le traitement, 90 % des veines traitées restent fermées et exemptes de reflux, cause sous-jacente des varices.3,4,5

15. Qu’arrive-t-il à la veine traitée qui reste dans la jambe ?

La veine se transforme simplement en tissu fibreux après le traitement. Avec le temps, la veine est graduellement incorporée au tissu environnant. Une étude a révélé que 89 % des veines traitées sont indiscernables des autres tissus un an après traitement par la procédure Closure.6

16. Le traitement Closure est-il pris en charge par mon assurance-maladie ?

De nombreuses compagnies d'assurances remboursent la procédure Closure partiellement ou complètement. La plupart des compagnies d'assurances déterminent le remboursement d’un traitement, y compris la procédure Closure, en se basant sur sa nécessité médicale. La procédure Closure de VNUS a un taux de remboursement important avec la plupart des compagnies d’assurances médicales principales. Cliquer ici pour voir d’autres renseignements sur les assurances. Votre médecin pourra discuter plus en détail de votre protection au cours de la consultation.

17. Que disent les patients de la procédure Closure ?

98% des patients ayant subi une procédure Closure sont prêts à la recommander à un ami ou un parent souffrant d’un problème veineux de la jambe semblable.7

Δ Haut de page
1 Lurie F, Creton D, Eklof B, Kabnick LS, Kistner RL, Pichot O, et al. Prospective randomized study of endovenous radiofrequency obliteration (Closure) versus ligation and stripping in a selected patient population (EVOLVES study). J Vasc Surg 2003;38:207-14.
2 Goldman, H. Closure of the greater saphenous vein with endo radiofrequency thermal heating of the vein wall in combination with ambulatory phlebectomy: preliminary 6-month follow-up. Dermatol Surg 2000; 26:452-456.
3 Merchant RF, DePalma RG, Kabnick LS. Endovascular obliteration of saphenous reflux: a multicenter study. J Vasc Surg 2002;35:1190-6.
4 Weiss RA, et al. Controlled Radiofrequency Endovenous Occlusion Using a Unique Radiofrequency Catheter Under Duplex Guidance to Eliminate Saphenous Varicose Vein Reflux: A 2-Year Follow-up, Dermatologic Surgery, Jan 2002; 28:1: 38-42
5 Whiteley, MS, Holstock JM, Price BA, Scott MJ, Gallagher TM. Radiofrequency Ablation of Refluxing Great Saphenous Systems, Giacomini Veins, and Incompetent Perforating Veins using VNUS Closure and TRLOP technique. Abstract from Journal of Endovascular Therapy 2003; 10:I-46.
6 Pichot O, Sessa C, Chandler JG, Nuta M, Perrin M. Role of duplex imaging in endovenous obliteration for primary venous insufficiency. J. Endovasc Ther 2000;7:451-9.
7 Weiss RA, Weiss MA. Controlled radiofrequency endovenous occlusion using a unique radiofrequency catheter under duplex guidance to eliminate saphenous varicose vein reflux: A 2-year follow-up. Dermatol Surg 2002;28:38-42.Δ Haut de page